Informations & News

02.04.2018

L’aéroport déneigera la plateforme deux heures avant les premiers flocons.


Genève Aéroport remercie tous ceux qui ont fait bon accueil à son poisson d'avril et confirme qu'un déneigement deux heures avant les premiers flocons n'est pas réalisable. En tous cas pas avant le 1er avril 2019! :)

 

En cas de chute de neige sur le tarmac, démarre une valse de chasse-neiges, brosses, fraiseuses, pelles mécaniques, camions et aux véhicules… Cette chorégraphie parfaitement millimétrée permet d’assurer un coefficient de freinage suffisant, un balisage visible et lumineux et de débarrasser les abords immédiats de la piste des monticules de neige. Cet hiver, Genève Aéroport s’est entouré de scientifiques de renoms afin de commencer à déneiger la piste et le tarmac deux heures avant les premiers flocons

L’Aéroport de Genève mise sur des technologies innovantes, comme le rappelle Giovanni Russo, Directeur des Opérations de Genève Aéroport « Nous n’avons qu’une seule piste et, par conséquent, devons éviter au maximum les longues interruptions du trafic des avions en réfléchissant continuellement à de nouvelles méthodes».

Pour ce faire, Genève Aéroport a fait appel à des scientifiques provenant des meilleures universités suisses et étrangères afin d'expertiser la piste et le tarmac.
 
Le rythme des manœuvres se déroulera en deux temps. Tout d’abord, le sol de la plateforme connaîtra un traitement spécifique à base de SiO2 (silice liquide), deuxième composant le plus repandu dans la croûte terrestre après l’oxygène et qui est utilisé depuis très longtemps comme composant essentiel du verre.
 
La silice liquide pénètre dans la porosité de la pierre et se cristallise avec la chaux libre du CO2 contenu dans les matériaux traités, ici le béton de la piste et du tarmac.
 
Ce traitement confère au sol des propriétés hydrophobes créant ainsi une fine pellicule protectrice qui ralentit la formation de glace.
 
Dans un second temps, une vibration moléculaire générée par les balais des déneigeuses libèrera suffisamment d’énergie pour faire fondre les flocons avant qu'ils ne s'accumulent. Les retours d’expériences démontrent que, à l’image du travail d’un muscle, le sol pourra être traité avec des méthodes inspirées de la culture nordique des massages suédois. Pour ce faire, les déneigeuses ont dû être adaptées.
Le taux de chlorure de sodium présent dans le béton (suite au salage) obtiendrait, en outre, une résistance à la neige supérieure de 17,9 %. 
Les résultats ont démontré que deux heures suffisent pour activer ces molécules et les tests effectués cet hiver sur la plateforme sont un vrai succès.
 
 « Laboratoire d’innovation, l’aéroport permettra, une fois de plus, à un projet théorique de prendre son envol. Et puis, ça me rassure de voir les camions s’activer sur le tarmac deux heures plus tôt qu’actuellement », déclare André Schneider, le Directeur général de Genève Aéroport. 

La nouvelle procédure a été mise en place ce week-end et consacre la politique de Genève Aéroport en matière d'exploitation et d'opérations.

 

Taline Abdel Nour, coordinatrice, service de la communication

 

GVA : Urgences